L'insertion et la formation

Une entreprise d'insertion c'est...

La CCHM, une entreprise d'insertion socioprofessionnelle!


Énoncé des critères de définition d'une entreprise d'insertion

L'appellation entreprise d'insertion, tel qu'entendu par le Collectif des entreprises d'insertion du Québec, réfère à une série de fondements. Au nombre de sept, ces critères ont été adoptés lors de l'assemblée de fondation du Collectif en 1996 et révisés par les membres lors de l'assemblée générale 2000. Les entreprises d'insertion doivent obligatoirement répondre à tous les critères de définition pour adhérer au Collectif. Résultat d'une longue démarche de négociation, ces critères ont été reconnus par le gouvernement du Québec à l'intérieur du cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d'insertion, adopté en mars 1998 sous le leadership de Madame Louise Harel.

1.La mission:

Les organismes doivent avoir une mission tournée vers l'insertion sociale et professionnelle des personnes en situation d'exclusion. L'entreprise d'insertion offre une passerelle vers le marché du travail, la formation ou d'autres alternatives, aux participants et participantes.

2. Les participant(e)s:

L'entreprise d'insertion sociale et professionnelle s'adresse à des personnes en grande difficulté, en leur proposant une réelle expérience de travail. Elle s'adresse en priorité à des personnes (jeunes ou adultes) qui connaissent des échecs répétés et pour qui les ressources existantes sont inadaptées. Cette clientèle, en situation d'exclusion, sans revenus, ou fortement défavorisée, est temporairement incapable d'affronter la réalité du marché du travail. Elle s'engage dans une démarche d'insertion sur une base volontaire.

3. Une entreprise authentique:

L'entreprise d'insertion est un organisme à but non lucratif qui emploie des salarié(e)s, commercialise les biens ou services qu'elle produit et vit avec les contraintes du marché. Elle présente des garanties raisonnables d'opération sur trois ans. Elle offre une expérience de travail réelle et significative. L'activité économique se veut au service de la démarche des participant(e)s. Lorsqu'elle produit des excédents budgétaires, l'entreprise les investit au service de sa mission.

4. Le statut de salarié:

Une entreprise d'insertion s'engage à accorder un statut de travailleur salarié à durée déterminée à ses participant(e)s, selon les normes du travail en vigueur.

5. L'accompagnement:

En lien avec les problématiques à l'origine des difficultés vécues par la personne, l'entreprise d'insertion offre au participant(e), dans le cadre d'une intervention concertée et planifiée, un accompagnement personnalisé tout au long de son parcours d'insertion et même après.

6. La formation globale:

Centrée sur les besoins des individus, l'approche y est globale et lie autant les aspects personnels et sociaux que professionnels. La formation est intégrée et vise non seulement l'amélioration de l'employabilité et la qualification des individus, mais aussi à exercer pleinement leur citoyenneté et à renforcer l'affirmation de leur identité. L'encadrement doit être suffisant et compétent.

7. Le partenariat:

Issue du milieu, l'entreprise d'insertion se situe au centre d'un réseau de partenaires. Elle est un carrefour privilégié pour mettre en place une réelle concertation pour consolider et renforcer l'efficacité des actions en direction de leur clientèle. Elle s'inscrit dans la dynamique de son milieu.

Objectifs et structure du parcours

Objectifs d'Emploi-Québec pour le parcours de formation

Selon le cadre de référence inclus dans l’entente avec Emploi Québec, les objectifs de la formation sont :

  • Permettre à des individus inactifs de réussir leur insertion sociale et professionnelle.
  • Faciliter l'acquisition de connaissances et d’habiletés nécessaires aux participants pour qu'ils deviennent autonomes et responsables dans leur vie sociale et professionnelle.
  • Donner l’opportunité à des personnes instables en emploi, de bonifier des habilités et de corriger des façons de faire afin de conserver un emploi.
  • Outiller des personnes qui rencontrent de sérieuses difficultés à intégrer le marché du travail et à conserver un emploi.
  • Développer des compétences personnelles, sociales et professionnelles liées à l'insertion en emploi et favoriser l'intégration au marché du travail.
  • Amener les personnes à identifier et à développer des stratégies d'apprentissage efficaces. 
  • Transmettre des habiletés de travail en équipe.
  • Développer le professionnalisme et le goût du travail bien fait.
  • Faire grandir l'estime de soi, la confiance en soi, la motivation et l'autonomie des personnes.

Structure du parcours de formation

La Cuisine collective Hochelaga-Maisonneuve offre une formation d’aide-cuisinier de 910 heures/26 semaines à raison de 35 heures par semaine.

Les participants sont accompagnés par une équipe de professionnels (formateurs et intervenantes sociprofessionnelles) et sont amenés à évoluer dans deux sphères d'apprentissage:

  • Sphère 1: L'approche d'apprentissage dans la tâche de la production du quotidien. Tout au long de leur parcours, les participants vivront un mentorat par les formateurs et les intervenantes par lequel ils développeront des compétences techniques de cuisine, des habiletés relationnelles et organisationnelles ainsi que diverses compétences transférables.
  • Sphère 2: L'approche d'apprentissage dans des ateliers pratiques et théoriques sortis de la tâche du quotidien.

Les participants en formation assisteront à divers ateliers de formation offerts dans leur milieu de travail. Ces ateliers aborderont divers sujets tel que la boucherie, les modes de cuisson, les perceptions, la recherche d'emploi, le savoir-être, etc.

De plus, les participants bénéficieront d'un accompagnement personnalisé avec l'équipe d'intervention afin de définir leurs projets d'avenir et d'évaluer leurs compétences. L'objectif de la formation étant de trouver un nouvel emploi à la fin de leur parcours, les participants auront aussi la chance d'être accompagnés par l'équipe d'intervention lors de leur recherche d'emploi.

Critères d'admissibilité et portrait

Critères d'admissibilité

  • Avoir entre 18 et 60 ans
  • Être sans emploi
  • Être prestataire de l’aide financière de dernier recours ou être sans revenu
  • Être admissible pour la formation par Emploi Québec
  • Être résident permanent ou citoyen Canadien

Portrait du participant

Chaque année, la Cuisine collective Hochelaga-Maisonneuve accueille de 37-45 participants au parcours de formation. Tout au long de son parcours, le participant en formation occupe un statut de travailleur aux seins de la Cuisine Collective Hochelaga-Maisonneuve. Ses participants sont issus de tous les milieux et de toutes les cultures. Ils ont tous la volonté d’entrer dans un processus de changement et ont à cœur la réussite de leur projet professionnel et personnel.

Étant de milieu, de culture et d’âge différent, tous les participants débutent leur formation avec leur propre bagage et leurs propres défis à relever. Ceux-ci débutent une formation dans le but de trouver une autonomie personnelle et professionnelle afin de développer une stabilité pour le marché du travail.

L’équipe de travail (formateurs, intervenants, livreurs) de la CCHM joue un rôle de professeur, de guide, d’accompagnateur dans les apprentissages techniques et théoriques et des habiletés sociales.

En constante évolution, les participants peuvent être amenés à faire face à divers obstacles tout au long de leur parcours. L’équipe d’intervention leur permet alors de trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Aussi, les formateurs leur permettent de vivre chaque jour de petites réussites en milieu réel de travail en les outillant pour le métier d’aide-cuisinier dans une ambiance chaleureuse.

Inscription

Contact pour être invité à une entrevue individuelle:

Caroline Campeau

Responsable de la formation et de l’insertion

Tél.: (514) 529-0789. Poste 224

Courriel : intervenants@LaCCHM.com

L'impact

Chaque année, 37 participants dans l'entreprise d'insertion font un parcours de 6 mois (910 heures) en formation d'aide-cuisinier.

En 2019, 90% des participants admissibles ont obtenu leur CFMS (Certificat de métier semi-spécialisé d'aide-cuiusinier). Premier diplôme reconnu par le MELS (Ministère de l'éducation sports et loisirs).